LES LIVRES D’ARCHITECTURE

Notice détaillée

Auteur(s) Du Breuil, Jean
Titre La perspective practique...
Adresse Paris, Veuve F. Langlois, 1651
Localisation Tours, collection particulière
Mots matière Perspective
Transcription du texte

English

     La perspective practique publiée en 1651 est la deuxième édition du traité de perspective et réunit les trois volumes publiés en 1642, 1647 et 1649. Elle est due à la veuve de François Langlois, Madeleine de Colemont, qui reprend les activités de son mari (elle épousera en 1655 Pierre II Mariette). Toutes les erreurs relevées dans l’ouvrage de 1642 sont expurgées du premier volume, mais le nom de Girard Desargues brille par son absence. Dans la préface, sa méthode est implicitement attribuée « au Sieur Aleaume, mis au jour par le Sieur Migon », sans doute sous l’autorité du « Sieur Curabelle très savant en la Théorie et dans la Pratique, comme il appert dans ses œuvres ». Cependant le traité VI du premier volume est un plagiat de Desargues et de Bosse. En particulier on retrouve p. 155 la célèbre « cage de Desargues » à peine modifiée. Compte tenu de la qualité de ce traité, on peut penser, comme Noël-Germinal Poudra, auteur d’une histoire de la perspective qui fait référence (Œuvres de Desargues..., Paris, Leiber, 1864) que Curabelle, qui était géomètre, a participé directement à sa rédaction.

Jean-Pierre Manceau (Tours) – 2011


Bibliographie critique

M. Le Blanc, D’acide et d’encre, Abraham Bosse (1604-1676) et son siècle en perspectives, Paris, CNRS Éditions, 2004.

N. G. Poudra, Histoire de la Perspective ancienne et moderne, Paris, Corréard, 1864.

N. G. Poudra, Œuvres de Desargues, Paris, Leiber, 1865, 2, p. 221-226.