LES LIVRES D’ARCHITECTURE



Auteur(s) Vitruve
Barbaro, Daniele
Palladio, Andrea (illustrateur)
Titre M. Vitruvii Pollionis de architectura libri decem...
Adresse Venise, F. De Franceschi & J. Criegher, 1567
Localisation Einsiedeln, Stiftung Bibliothek Werner Œchslin, A 04d app. 928
Mots matière Architecture
Transcription du texte

English

     En 1567 l’imprimerie de Francesco De Franceschi publia pour la première fois une édition latine des Dix livres de l’Architecture de Vitruve avec commentaire de Barbaro. Il semble, cependant, que Barbaro ait produit simultanément à la fois son édition latine et son édition italienne des commentaires sur Vitruve, comme le suggère la demande des droits d’auteur de l’édition de 1556 (où Marcolini réclamait le privilège de droits d’auteur pour la publication en 1556 d’une édition latine) et la préface de De Franceschi à l’édition italienne de 1567.
Alors que le dessein initial des éditions italiennes de Vitruve de 1556 et 1567 était de rendre accessible aux architectes qui ne lisaient pas le latin un texte italien qui soit à la fois fiable et d’une qualité lexicographique supérieure à celle des trois traductions italiennes précédentes publiées en 1521, 1524 et 1536, en l’accompagnant d’une restitution fidèle de l’architecture antique telle que la décrit Vitruve, l’édition latine était principalement destinée à un public d’humanistes qui étaient en mesure de lire les auteurs de l’Antiquité dans leur langue originale, ainsi qu’au marché européen, le latin étant la langue internationale de la Renaissance.
L’édition latine ne semble pas être une simple copie de la traduction italienne imprimée la même année. Elle ne comporte ni la lettre de présentation de l’éditeur, ni la vie abrégée de Vitruve, ni la préface de Daniele Barbaro. Cette édition présente 135 gravures sur bois, dont trois gravures originales de l’édition de Marcolini de 1556 et toutes les gravures de l’édition in-quarto italienne parue la même année, ainsi que quatorze gravures supplémentaires. L’emblème « Pax » de De Franceschi apparaît sur la page de titre et est répété sur le folio HH8v°. Sur le folio R6v° a été insérée une gravure sur bois avec une vue de Venise, copiée d’après celle publiée par Paolo Furlani en 1565, qui n’apparaît pas dans les deux éditions italiennes de 1556 et de 1567.
Alors que ces éditions italiennes sont toutes les deux dédiées à Hippolyte II d’Este, cardinal de Ferrare, l’édition en latin est dédiée à Antoine Perrenot, cardinal de Granvelle, qui, comme Barbaro, était un ancien étudiant de la Faculté des Lettres de l’Université de Padoue. De 1566 à 1571 il fut ambassadeur de Philippe II d’Espagne à Rome et c’est sans doute durant le séjour de Barbaro à Rome de janvier à mai 1566 que ce dernier dut rencontrer Antoine Perrenot. Le cardinal de Granvelle partageait l’intérêt que portait Barbaro à l’architecture et à l’art de l’Antiquité, et pendant son séjour diplomatique à Rome il fut étroitement associé aux recherches des humanistes et des « antiquaires » du cercle du cardinal Alexandre Farnèse, dont Fulvio Orsini était l’un des membres éminents.
Pour cette édition latine, Barbaro utilisa une nouvelle illustration inédite de Palladio, une reconstruction en plan de la maison grecque décrite par Vitruve, illustration qui n’apparaît pas dans les éditions italiennes de 1556 et de 1567. Une variante légèrement modifiée de ce même plan figure dans les Quattro libri, publiés seulement trois ans plus tard en 1570.

Louis Cellauro (LARHRA, Lyon) – 2010

Bibliographie critique

D. Barbaro, I dieci libri libri dell’architettura tradotti e commentate da Daniele Barbaro, réédition de l’édition italienne de 1567 avec un essai de M. Tafuri et une étude de M. Morresi, Milan, Il Polifilo, 1967.

L. Cellauro, Daniele Barbaro and His Venetian Editions of Vitruvius of 1556 and 1567, Thèse de PhD, Courtauld Institute of Art, London University, 1996.

L. Cellauro, « Palladio e le illustrazioni delle edizioni del 1556 e del 1567 di Vitruvio », Saggi e Memorie di Storia dell’Arte, 22, 1998, p. 55-128.

L. Cellauro, « Daniele Barbaro and his Venetian editions of Vitruvius of 1556 and 1567 », Studi Veneziani, N.S. 40, 2000, p. 87-134.

F. Lemerle, « Vitruvius Pollio, De architectura libri decem [con commento di Daniele Barbaro], Venetiis, apud Franciscum Franciscium Senensem, & Ioan. Crugher Germanum, 1567 », S. Marcon (a cura di), Daniele Barbaro 1514-70 Letteratura, scienza e arti nella Venezia del Rinascimento, Venezia, Biblioteca Nazionale Marciana 10 dicembre 2015-31 gennaio 2016, Venezia, antigaedizioni, 2015, p. 145-146.

M. Losito, « La gnomonica, il Libro dei commentari vitruviani di Daniele Barbaro e gli studi analemmatici di Frederico Commandino », Studi Veneziani, N.S. 18, 1989, p. 177-237.

M. Morresi, « Le due edizioni dei commenti di Daniele Barbaro 1556-1567 », D. Barbaro, I Dieci Libri libri dell’architettura tradotti e commentate da Daniele Barbaro, Milan, Il Polifilo, 1987, p. XLI-LVIII.